Join us / Suivez-nous sur

Lords of the Arctic – Day 5 / Les Seigneurs de l’Arctique – Jour 5

L'arrivée des deux hélicoptères / The helicopters' arrival.Quelle joie de constater à notre réveil que le vent s’est enfin calmé. Le ciel est gris et le vent souffle à environ 28 noeud mais qu’importe! Nous sommes tous excités à l’idée que la sortie en hélicoptère aura bel et bien lieu ce matin. Une première pour plusieurs d’entre nous.

We are all very pleased this morning to see that wind has finally calmed down. The sky is grey and the wind is still blowing at 28 knots but we have received the confirmation that the helicopter tour will occur. YOUPPI!!!A first for many of us.

Au déjeuner, la discussion autour de la table tourne autour du branle-bas qui a sévit au beau milieu de la nuit alors que trois ours polaires se sont aventurés autour du complexe : une mère et son rejeton se sont promenés aux abords du site de construction alors qu’un ours solitaire a été aperçu dans le stationnement (i.e. devant notre porte d’entrée). Nous sommes plusieurs à ne rien avoir entendu des hurlement de Silver ni des coups de feu qui ont été tirés pour chasser les bêtes. Alors que je m’apprête à aller me préparer pour le tour d’hélicoptère, j’entends quelques personnes jaser avec René, un employé du centre. Celui-ci leur raconte sa rencontre avec un ours polaire et son petit. Il y a quelques années, alors qu’il travaillait à l’arrière du bâtiment, il a été surpris par la mère ourse qui l’a attaqué à une jambe. Il s’est mis à crier aussi fort qu’il le pouvait et ses cris ont énervé le jeune ours qui s’est mis à hurler à son tour. Entendant son rejeton, la mère ourse a laissé aller la jambe de René et s’est dirigée vers son petit. En plein la chance dont René avait besoin pour prendre ses jambes à son coup et rentrer à l’intérieur du bâtiment. OUFFF!!

At breakfast, the main subject of conversation is the activity that occured in the middle of the night as three polar bears were wandering around the complex. A female and her cub were spotted near the construction site and a sole bear was seen in the parking lot (i.e. right in front of our entrance door). I was part of the many people who did not hear any of Silver’s growlings or any of the shots that were fired to scare the bears away. As I was heading to my room to get ready for the helicopter tour, I heard René, an employee of the center, telling the story of his encounter with a female bear and her cub a few years ago. While working at the back of the building, he was surprised by the female who grabbed him by the legs. René’ screams scared the young bear who also started screaming. The mother ended up letting go of René’s leg to head towards her cub. That gave René the necessary break to run to the closest door to safety. OUFFF!!!

Notre pilote / Our pilot, Andrew Thoma

Vers 10AM, deux hélicoptères EC-130 B4 de la compagnie Hudson’s Bay Helicopters atterrissent dans le stationnement. WOO HOO!! Chaque hélicoptère peut accueillir 6 personnes : deux à l’avant avec le pilote et 4 à l’arrière. Je fais partie du premier groupe de douze personnes qui feront l’excursion d’une durée de 45 minutes. Notre pilote, Andrew Thoma, a passé une partie de l’été à combattre les feux de forêt qui ont sévit dans le nord du Québec (en Abitibi) et de l’Ontario. Andrew nous donne les consignes de sécurité. Nous attachons nos ceintures, mettons nos écouteurs avec micro puis c’est l’heure du départ. Je suis assise juste derrière lui.

Around 10AM, we hear two EC-130 B4 helicopters from Hudson’s Bay Helicopters land in the parking lot. WOO HOO!! Each one can sit 6 persons : two in the front row beside the pilot and four in the back row. I am part of the first group of 12 people to board the helicopters for the 45 minutes tour. Our pilot, Andrew Thoma, spent part of the summer fighting the fires that were burning in northern Quebec (Abitibi) and Ontario. Andrew gives us the security briefing. We fasten our seat belts and put on the headset with microphone and we’re off. I’m sitting in the back row behind him.

Contrairement à ce à quoi je m’attendais, le vol est très doux et quelle vue!! Je pourrais facilement m’habituer à voyager de cette façon. Quelle sensation lorsque nous tournons. Nous avons été avertis que certaines personnes pourraient ressentir un malaise surtout lorsqu’on tente de focuser au travers de jumelles. Vers la fin du voyage, une des personnes assise à l’avant ressent un petit malaise mais heureusement, tout est rapidement revenu à la normale. Nous volons à une altitude d’environ 300 mètres. Notre première destination est l’épave du navire Ethaca qui s’est échouée dans la baie dans les années 60. Le navire faisait partie de la flotte de Mussolini.

Contrary to what I was expecting, the flight is extremely smooth and what a view!! I sure could easily get used to travelling this way. What a sensation when we turn. We had been warned that some people could get motion sickness especially if you try to look through binoculars. Towards the end of the trip one person sitting in the front row started feeling dizzy but luckily, it quickly passed. We’re flying at an altitude of about 300 meters. Our first goal is to fly over the Ethaca ship wreck which ran aground in the bay in the 1960s. This ship was part of Mussolinni’s fleet.

Après avoir fait quelques tours autour de l’épave, question de s’assurer que tous ont pu le prendre en photos, nous nous dirigeons vers le Fort Prince de Galles. Alors que nous survolons la ville de Churchill et ses installations portuaires, le ciel semble vouloir se dégager. Enfin! Après 5 jours, il est temps de voir quelques rayons du soleil. Le survol du fort nous intéresse tous puisqu’hier, lors de notre visite au Centre d’interprétation de Parcs Canada, on nous a raconté son histoire et le rôle qu’il a joué dans la guerre entre les français et les anglais pour le contrôle de la traite des fourrures.

After circling the ship wreck a few times to ensure that we were all able to get good shots, we head towards Fort Prince of Wales. As we are flying over the town of Churchill and its port, the sky seems to be about to clear up. At last! After 5 days, it sure is time for us to see some sun rays. Flying over the fort is of interest to all of us since yesterday, during our visit to the Parks Canada Center, we heard about its history and the role it played in the war between France and Great Britain for the control of the fur trade.

Nous longeons ensuite la côte ouest de la Baie d’Hudson observant la glace qui s’y est formée et essayant de repérer les orignaux qui se tiennent dans les environs. Notre groupe n’a pas la chance de voir d’orignal (d’autres en repèrent plusieurs ainsi que des caribous). Côté ours polaires, nous apercevons plusieurs traces sur la glace et réussissons à repérer un ours qui, effrayé par notre présence, court se mettre à l’abri dans la forêt. Pour ne pas le stresser encore plus, nous continuons notre route. Tout le long de la côte, je m’amuse à photographier les diverses textures dans la glace. Quel spectacle impressionnant! Nous sommes à environ 45 km du Nunavut lorsque le pilote décide qu’il est temps de rebrousser chemin. Déjà!! Nous revenons par une route un peu plus à l’intérieur des terres ce qui nous permet de survoler la forêt. Cette fois-ci ce sont les conifères et de leurs ombrages sur la neige qui attire mon attention.

We fly along the west coast of the Hudson’s Bay observing the ice and trying to spot mooses. Unlike some of the other groups (they saw several mooses as well as caribous), our group does not spot any. As for polar bears, at several occasions we can see their footsteps on the ice but only bear is spotted. Since the animal is seen running off the ice into the forest, our presence obviously scares it. We therefore keep on going. All along the coast, I photograph the various textures in the ice. What a stunning view! Only 45 km separate us from Nunavut when the pilot decides that it is time to head back to the Center. Already! On the way back, we use a route that is slightly more in inland allowing us to fly over the forest. This time, it is the evergreens and their shadows that become the subject for my camera.

Ce vol d’initiation est définitivement une autre expérience que je ne suis pas prête d’oublier. J’ai déjà hâte de trouver d’autres occasions de voler en hélicoptère.

This initial helicopter flight is definitely another experience that I am not about to forget. I am already looking forward to the next occasion to board one again.

En après-midi, nous rencontrons Jane Waterman, une écologiste qui étudie les ours polaires à Churchill depuis plusieurs années déjà. Elle nous explique le projet sur lequel elle travaille présentement et nous indique de quelle façon nous pouvons l’aider dans sa recherche. Demain, nous retournerons observer les ours à partir des Tundra Buggies comme nous l’avons fait plus tôt cette semaine. Pour ceux qui le désirent, il nous faut essayer de prendre des photos du profile de chaque ours rencontré. Ces photos seront ensuite utilisées pour tester un nouveau logiciel que Jane et son équipe sont à développer. Le logiciel a pour but d’utiliser les moustaches de chaque ours comme méthode d’identification de l’animal. Une autre journée bien remplie en vue.

This afternoon, we met Jane Waterman, a vertebrate social behavior ecologist who has been studying Churchill’s polar bears for many years. She explained the project she is currently working on and told us how we can help in her research. Tomorrow, she will accompany us on our second day on the tundra observing the polar bears from the Tundra Buggies. For those who wish to do so, we will be trying to take close-up pictures of the bears’ profiles. These photos will then be used to test the new software that Jane and her team are developping to use the whiskers spots to uniquely identify each animal. This promises to be another fun filled day!

8 comments to Lords of the Arctic – Day 5 / Les Seigneurs de l’Arctique – Jour 5

  • Pitro

    Une autre belle aventure!
    C’est ce qui nous émerveille qui fait partie de
    nos plus beaux souvenirs de voyage. Profite
    de tous ces beaux moments.

    Enfin, la glace à l’horizon, les ours vont pouvoir sortir de prison!

    Ce soir enlève tes bouchons de tes oreilles, tu vas entendre venir la visite….Après tout vous êtes situés sur leur passage….Silver fait bien son travail!

  • Ça y est…je suis encore plus jaloux que l’autre jour ;)

    Profite-en au max

  • Ti-Rouge

    Très intéressant ce tour en hélico qui permet de découvrir une autre vision des alentours.

  • Such a treat to follow your trip.
    Years ago I remember flying into churchill, spending the night there and then heeading to what was called Eskimo Point and further in the Keewatin.
    The museum is wonderful in churchill, as is the fort.

    Hope you get to enjoy many polar bears!

  • France,
    Très interessant ton voyage dans le grand nord! De magnifiques photos des ours polaires qui “s’amusent”. Mes préférées de toutes. Les récits de tes aventures sont aussi intriguantes!
    Continues ton beau voyage!

  • Jean Lapointe

    Si le vol a été smoth, c’est sans doute que le pilote avait fait son entraînement dans l’armée :)

  • What a great time you are having. Love your shots from the chopper.

  • Thanks everybody for your comments! Merci à tous pour vos commentaires!

    Désolé, Jean!! Nous lui avons posé la question pendant le vol et non, il n’a jamais songé à entré dans l’armée.

    Judith: What a coïncidence that you mention the Eskimo museum. I spent the day with Lorraine from the museum and as we were chatting I asked her if she knew you. Indeed she does!!

Leave a Reply

 

 

 

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>