Join us / Suivez-nous

Polar Horizons’ Newsletter

Get the latest on our polar adventures. Don’t wait! Subscribe today.

Infolettre d’Horizons Polaires

Recevez les dernières nouvelles à propos de nos aventures polaires. Inscrivez-vous aujourd’hui!

Categories / Catégories

Archives

Vilhjálmur Stefánsson : de Arnes au Musée canadien des civilisations

[facebook_ilike]

English version of this post.

En août dernier, lors d’un séjour au Manitoba, mon attention fut attirée par l’une des entrées sur la carte décrivant les attraits touristiques de la région de Gimli. En effet, la description du Parc provincial et monument Vilhjálmur Stefánsson indiquait que Stefánsson était le dernier des grands explorateurs de l’Arctique, qu’il avait rédigé 24 livres et près de 400 articles sur l’Arctique canadien et son peuple. En 1968, le gouvernement canadien le déclara “personne d’importance historique nationale”.

Statue de Vilhjálmur Stefánsson à Arnes, Manitoba.

Étant à une quinzaine de kilomètres du parc, nous n’avons pu résister à la tentation d’aller y jeter un coup d’oeil et d’en apprendre un peu plus sur ce personnage. Bien que son nom me semblait quelque peu familier, je ne pouvais dire avec certitude où j’en avais entendu parler.

Arrivées sur place nous y avons découvert un monument en trois sections. À l’extrémité gauche, un cube blanc portant la plaque commémorative qui se lit comme suit :

Célèbre ethnologue et explorateur des terres arctiques, Vilhjálmur Stefánsson naquit à Arnes (Manitoba) en 1879. Par ses expéditions de 1906-1907, de 1908-1912 et de 1913-1918, il a fort accru les connaissances au sujet des habitants, des îles et des côtes de l’Arctique canadien. L’un des premiers à soutenir qu’un explorateur peut, comme les autochtones, y vivre des ressources locales. Il préconisa dans ses écrits et ses conférences la mise en valeur de cette région. Il mourut à Hanover (New Hampshire) en 1962. L’île Stefánsson perpétue son souvenir.

Ah! Ah! Stefánsson a participé à une expédition de 1913-1918! Ces dates correspondent étrangement à l’expédition L’Arctique, la toute première expédition scientifique canadienne en Arctique qui fait présentement l’objet d’une exposition au Musée canadien des civilisations à Gatineau. Ce doit être lors de la visite de cette exposition que j’ai entendu parler de lui. Il faudra vérifier sur Internet au retour à l’hôtel!

Au centre du monument se trouve une seconde structure blanche formée de cubes blancs empilés sur laquelle a été inscrite (en trois langues : anglais, français et islandais) la citation suivante de Stefánsson :

Je sais quelles aventures j’ai vécues, et quelle place elles tiennent dans ma vie.

Finalement, à l’extrémité droite, la statue de Stefánsson bien emmitouflé dans son manteau de fourrure.

Statue de Vilhjálmur Stefánsson à Arnes, Manitoba

Alors que nous étions à prendre des photos du monument, une voiture est arrivée. Deux couples en sont débarqués et se sont approchés du monument. Un des passagers nous a offert de nous prendre en photo devant la statue. Nous avons accepté bien volontiers puis tout naturellement une conversation s’en est suivie.

Vue d'ensemble de la statue de Vilhjálmur Stefánsson à Arnes, Manitoba.

Quelle ne fut pas notre surprise d’apprendre qu’un des hommes du groupe a un lieu familial (du côté paternel) avec l’explorateur. Irvin Stefánsson est même allé jusqu’à sortir son permis de conduire pour nous prouver qu’il écrit son nom de la même façon que l’explorateur soit avec 2 « s ».

Une des anecdotes qu’il nous a raconté est celle voulant qu’à l’université, Vilhjálmur Stefánsson n’était pas toujours présent en classe. Pour un de ses cours il se serait même présenté uniquement à l’examen final. Malgré qu’il ait obtenu une note de 99% son professeur décida de le faire échouer puisqu’il n’avait jamais daigné se présenter au cours. Stefánsson lui répliqua « Pourquoi aurais-je assisté au cours? Pour un point de plus? ».

Après vérification, Vilhjálmur Stefánsson a bel et bien participé à l’expédition L’Arctique. En fait, il n’y a pas seulement participé mais il était le chef de l’équipe “Nord”, équipe qui avait reçu la mission de découvrir de nouvelles terres. Intéressant personnage ce Vilhjálmur Stefánsson et quelle extraordinaire coïncidence d’avoir ainsi croisé des descendants de sa famille.

À la prochaine!
France Rivet

1 comment to Vilhjálmur Stefánsson : de Arnes au Musée canadien des civilisations

  • Pitro

    Intéressant récit, on continue à parfaire nos
    connaissances avec toi.
    Un explorateur qui m’était inconnu!

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>