Join us / Suivez-nous

Polar Horizons’ Newsletter

Get the latest on our polar adventures. Don’t wait! Subscribe today.

Infolettre d’Horizons Polaires

Recevez les dernières nouvelles à propos de nos aventures polaires. Inscrivez-vous aujourd’hui!

Categories / Catégories

Archives

Randonnée pédestre de l’anse Sloop au Fort Prince de Galles, Churchill, Manitoba

[facebook_ilike]

English version of this post.

La brochure 2012 décrivant les programmes éducatifs offerts par le Centre d’études nordiques de Churchill (en anglais) est maintenant disponible sur leur site web.

Je suis très heureuse de vous laisser savoir qu’une de mes photos a été sélectionnée pour illustrer leur programme “Wild Planet”. Vous la trouverez sur la page 2 de la brochure. Voici une version pleine largeur de la photographie en question. À l’arrière-plan vous apercevez le Fort Prince de Galles.

En route vers le Fort Prince de Galles, Churchill, Manitoba.

La photo a été prise en août 2011 au cours d’une randonnée d’une demi-journée qui nous a menés de l’anse Sloop jusqu’au fort. En raison des contraintes imposées par la marée, en ce tout premier matin du programme Wild Planet, nous devions être prêts à partir pour 6:30 AM. James Kushny, notre instructeur pour la semaine, était notre chauffeur pour les quelques vingt kilomètres nous séparant du centre-ville de Churchill. Ceux d’entre nous qui étions assis à l’arrière de la camionnette ont eu droit à une balade des plus cahoteuse, mais si joyeuse!

De Churchill, nous sommes embarqués dans un zodiac et avons traversé la rivière Churchill. Dès notre descente, nous sommes retournés plus de 250 ans en arrière alors que l’anse Sloop était un lieu hivernage et d’amarrage pour les sloops, ces petits voiliers en bois utilisés par la Compagnie de la Baie d’Hudson (CBH) pour ses expéditions d’exploration, de chasse à la baleine et de traite. Le mot “Sloop” serait une déformation du mot français “chaloupe”. Aujourd’hui, l’anse Sloop est à sec, mais dans les années 1700, il y avait plus de 3m d’eau à marée haute. Ce qui rend le site unique est que plusieurs hommes de la CBH qui travaillaient jadis ici y ont laissé leurs signatures sur les roches: des marins, des artilleurs, des charpentiers de navires, des capitaines, des ouvriers et même un serviteur!

Duane Collins et Raymond Girardin, tous deux employés de Parcs Canada, étaient nos guides pour cette randonnée. En leur compagnie, nous avons identifié plusieurs des signatures et ils nous ont expliqué le signe distinctif que nous pouvions parfois remarquer aux côtés d’un nom. Ces signes auraient été gravés pour spécifier la profession de la personne. Voici deux exemples où l’on peut clairement voir une hache:

Signature de J. Hulme

Signature de Robert Smith. 1776.

Deux navires britanniques commandés par le capitaine Christopher Middleton, Furnace et Discovery, y ont aussi laissé leur trace. Les deux navires avaient quitté le Royaume-Uni le 8 juin 1741 et ont hiverné à l’anse Sloop. L’année suivante, ils se sont dirigés vers le nord dans leur tentative pour découvrir le passage du Nord-Ouest.

Furnace & Discovery. 1741.

La signature la plus célèbre de l’anse Sloop est celle laissée par Samuel Hearne, le 1 Juillet 1767, 100 ans jour pour jour avant la confédération canadienne! Lorsqu’il a gravé son nom, Hearne avait 22 ans et était employé par la CBH en tant que marin. Il ne savait pas que, huit ans plus tard, il allait devenir le gouverneur du Fort Prince de Galles et que, en 1782, il serait celui qui prendrait la décision d’abandonner le Fort aux mains du capitaine français, Jean-François de Galaup, comte de La Pérouse.

La signature de Samuel Hearne

Nous aurions pu rester plus longtemps afin d’examiner les différentes signatures, mais, il nous fallait partir. Nous devions franchir à pied les 3,2 km nous séparant du fort et nous assurer de revenir à Churchill avant la marée basse. Peu de temps après avoir quitté l’anse Sloop, nous sommes passés devant une cabane abandonnée et une dernière signature, celle laissée par Johnnie Powderhorn le 1er mai 1973. Powderhorn fut le dernier habitant de l’anse Sloop.

Signature de Johnnie Powerhorn

En marchant le long de la plage, nous avons repéré des traces de bernaches du Canada, d’ours polaire et de loup. Aucune d’entre elles étant fraiches, nous ne nous sommes pas trop inquiétés bien que nous étions malgré tout heureux d’avoir nos deux gardes armés à proximité.

Une envolée de bécasseaux est passée en trombe au-dessus de l’eau puis s’est posée sur des rochers à quelques mètres de nous. Quelques secondes plu tard, l’envolée était repartie aussi vite qu’elle était arrivée! Les sternes arctiques étaient occupées à plonger dans la rivière pour y pêcher leur repas. Pour les empêcher de passer au-dessus de nos têtes et arracher quelques cheveux en cours de route, Duane s’est assuré de marcher tout en tenant un bâton bien haut. Si les sternes devaient attaquer, elles se dirigeraient vers sa casquette qui couvrait la pointe du bâton.

Duane tenant le bâton pour éviter que les sternes nous rafflent la tête.

Sur le chemin, Raymond a identifié les différentes plantes, baies et lichens comestibles que nous avons rencontrés. Il nous a donné sa recette pour la salade de feuilles de pourpier de mer (Sea sandwort). S’il vous plaît! Si vous souhaitez faire cette salade, assurez-vous de cueillir les feuilles avant la floraison sinon, vous vous retrouverez avec un arrière-goût de poisson et… un poisson qui n’est pas aussi frais qu’on l’aurait souhaité!

Raymond Girardin donnant quelques explications.

Nous avons fait un arrêt sur la tombe de Walter S. Flood, un agent de la GRC et assistant-chirurgien. Il est décédé le 29 novembre 1906 d’exposition au froid. Parti sur une patrouille en traîneau à chiens, il s’est perdu au cours d’une tempête de neige. Il avait 30 ans, était originaire de la ville de Québec et membre de la GRC depuis moins d’un an.

Tombe de Walter S. Flood près du Fort Prince de Galles.

Alors que nous approchions du fort, nous avons été informés qu’un ours polaire se baladait à Eskimo Point, une péninsule située de l’autre côté du Fort Prince de Galles. Nous nous sommes arrêtés un moment pour localiser l’animal, mais puisqu’il était bien loin, il n’y avait pas lieu de s’inquiéter. Nous avons donc continué notre marche et avons pris le temps de nous arrêter pour prendre quelques clichés des arnicas qui étaient en fleur le long du sentier.

Arnica



Une fois rendus au fort, nous avons été fascinés par les histoires racontées par Duane sur la vie au fort au temps de Samuel Hearne. Si jamais vous allez à Churchill, s’il vous plaît assurez-vous d’arrêter au bureau de Parcs Canada et de jaser avec Duane. Il est une véritable encyclopédie sur deux pattes en ce qui a trait à Samuel Hearne, la CBH, Churchill, York Factory,… Ses connaissances sont tout simplement incroyables et il partage les histoires avec une telle passion. Au cours de mes séjours à Churchill, j’ai eu le grand plaisir d’assister à deux autres présentations données par Duane. Chaque fois, l’assistance était captivée. Comment peut-on se rappeler d’autant de petits détails et de faits est tout simplement incroyable!

Duane nous racontant des histoires associées au Fort Prince de Galles.

Récemment, lors de recherches sur un sujet totalement distinct, sur le site des Archives de la France d’outre mer je suis tombée sur une carte montrant le plan d’attaque du comte de La Pérouse en vue de prendre possession du Fort Prince de Galles, ce qu’il fit le 9 août, 1782 sans qu’un seul coup de fil ait été tiré. Fascinantes les trouvailles que l’on peut parfois dénicher dans les archives.

Merci à Duane et Raymond pour une randonnée des plus agréable et instructive. J’ai maintenant hâte de trouver le temps de lire certains écrits de Samuel Hearne.

À la prochaine!
France Rivet

2 comments to Randonnée pédestre de l’anse Sloop au Fort Prince de Galles, Churchill, Manitoba

  • Pitro

    On sent la passion qui t’anime en nous racontant
    tes beaux récits de voyage et tes belles rencontres.
    Tu nous fait découvrir des passages de notre histoire
    qui seraient restés inconnus.
    Très belles photos qui accompagnent ton récit.
    On attend la suite de ton prochain voyage

  • J’ai été là-bas et j’ai trouvé ça au top! A voir!

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>