Join us / Suivez-nous

Categories / Catégories

Archives

Lords of the Arctic – Day 4 / Les Seigneurs de l’Arctique – Jour 4

[facebook_ilike]

Une autre nuit passée à se demander si le toît résisterait aux vents qui ont sévit. Hey oui! Tout est encore en place! Nous sommes chanceux que l’électricité soit revenue hier soir. Il semble que ce n’est pas le cas pour tous les résidents de Churchill ce matin. Au déjeuner, Rupert nous racontait que parfois les ours polaires s’amusent à monter sur le toît du centre. Ils sont probablement attirés par les odeurs émanant de la cuisine. Ma théorie est qu’ils veulent simplement un meilleur point de vue pour vérifier l’état de la glace sur la Baie d’Hudson. L’an dernier, au moment où Michael, le directeur exécutif, rentrait au Churchill Northern Studies Centre avec un nouveau groupe clients, un ours se trouvait justement sur le toît. Certains clients croyaient qu’il s’agissait d’une affiche ou d’une statue 😉 Tous ont dû demeurer dans l’autobus le temps que l’équipe du Centre s’affaire à le chasser. Dorénavant, on prend donc au sérieux l’affiche à l’entrée qui dit de bien regarder à droite, à gauche et en haut! La présence des ours est également la raison pour laquelle les fenêtres du centre sont toutes protégées par de très solides grillages en métal.

Michael Goodyear, directeur exécutif / executive director

Another night spent wondering if the roof would survive the strong winds. No worries! Everything is still in place. We are quite lucky that the electricity came back last night. It appears that some of Churchill’s residents are still without electricity this morning. During breakfast, Rupert was telling us about sometimes hearing steps on the roof. Yep! Polar bears sometimes climb up. They are most likely attracted by the smells coming out of the kitchen fans. My theory is that they simply want a better view over Hudson’s Bay to check the state of the ice 😉 Last year, as Michael, the executive director, was arriving with a new group of clients, a bear was on the roof of the Churchill Northern Studies Center. Some clients thought it was a statue. All had to remain inside the bus while the Center’s staff was busy trying to chase it away. Now, we take seriously the sign at the entrance asking to look carefully to the right, to the left and above whenever we go out of the complex! The bear presence is also the reason why all windows are protected by metal grills.

Ce matin, Lee Ann Fishback, coordinatrice scientifique du Centre, nous a entretenu des différentes études qui sont présentement en cours par des scientifiques en collaboration avec le Centre: l’écologie des terres humides de la tundra, changements climatiques, ours polaires, oies blanches, aurores boréales, bélugas et orques, tourisme dans le Nord canadien, … Le reste de la journée est réservée à découvrir la ville de Churchill.

This morning, Lee Ann Fishback, the Center’s scientific coordinator, described to us six of the different studies that are currently underway with scientists in collaboration with the CNSC : Tundra wetland ecology, long-term population ecology of polar bears, climate change at the Arctic’s edge, Snow Geese Long Term Study, Seasonal patterns of plant and soil, radiowave emissions from the northern lights, shore birds, beluga and killer whales, tourism in Canada’s North, …

L’après-midi est consacré à découvrir la ville de Churchill. La température est agréable mais le vent souffle toujours à des vitesses aux alentours de 80 km/h. Pour certains des voyageurs c’est leur première véritable tempête de neige (nous avons des participants du Costa Rica, des Pays-Bas, du Royaume-Uni, d’Australie, de Nouvelle-Zélande, de Californie, …). Personne ne se plaint. Au contraire, tous, incluant nos compatriotes de la Colombie-Britannique, se disent très heureux d’avoir la chance d’être témoin du changement de saison.

The afternoon is dedicated to the discovery of the town of Churchill. The temperature is mild but the wind is still blowing at speed of about 80 km/h. For some travellers, this is their first true snow storm (we have participants from Costa Rica, The Netherlands, the United Kingdom, Australia, New Zealand, California,…) Nobody is complaining. It is rather the opposite, all, including other Canadians from British Columbia, are saying that they are really glad to have the opportunity to witness such a change of season.

Un de nos premiers arrêts est la “prison des ours polaires”. En effet, depuis quelques années, Churchill a mis en place différentes initiatives pour réduire les rencontres entre les ours et les humains. Dorénavant, quiconque aperçoit un ours à l’intérieur du périmètre de sécurité qui a été établi autour de la ville (environ 10 km) doit avertir les agents de conservation de la faune. Les ours sont alors recueillis et amenés à la prison des ours en attendant le moment propice pour être héliportés sur la glace ou à un endroit plus sécuritaire pour tous. La prison comporte une vingtaine de cellules. Voici un article paru dans Le Figaro à ce sujet : Ours polaires en prison climatisée.

Polar Bear Jail / Prison des ours polaires

One of our first stops is the “Polar Bear Jail”. For several years now, Churchill has put in place various intiatives to reduce the number of encounters between bears and humans. From now on, whenever a bear enters the security perimeter that has been established around the town (about 10 km) the wildlife conservation staff are informed and the bears are collected and brought to the holding area where they wait until the appropriate moment to be heliported on the ice or in a more secure area. Here’s an article published in the National Post on the Polar Bear Jail : Churchill’s polar bear jail getting lots of use qui donne plus de détails

Nous arrêtons chez Gypsy’s pour l’heure du lunch. C’est là que pour la première fois du voyage j’entends parler français. Le propriétaire du resto vient de Montréal et un groupe d’une douzaine de français voyageant avec Grand Nord Grand Large (la compagnie avec qui je suis allée au Svalbard en 2006) sont en ligne pour choisir leur dessert. Je jase quelques instants avec certains d’entre eux et en profite pour dire bonjour à leur accompagnateur, Rémy Marion, le spécialiste français des ours polaires. L’exposition de M. Marion intitulée “Dernières nouvelles de l’ours polaire” a été présentée au Centre culturel canadien à Paris pendant plusieurs moisen 2010. Il est également l’auteur de divers livres sur la faune et les régions polaires tant Arctique qu’Antarctique.

We stop at Gypsy’s for lunch. It is here that I hear French for the first time during the trip. The owner of the restaurant is from Montreal and, in the line-up for selecting their dessert, are a group of twelve people from France. They are travelling with Grand Nord Grand Large (the company I went to Svalbard with). I chat for a few minutes with some of them and I take the opportunity to say Hi to their leader, Rémy Marion, the French specialist on polar bears. M. Marion’s photo exhibit “Latest news from the polar bears” was shown for several months in 2010 at the Canadian Cultural Center in Paris. He is also the author of several books on the wildlife and polar regions, Arctic and Antarctic.

Le reste de l’après-midi est partagé entre le Centre des visiteurs de Parcs Canada, le Musée Eskimo et le magasinage dans les boutiques du boulevard Kelsey, la rue principale de Churchill. En soirée, Rupert (qui est le fondateur de Ursus International) nous fait une présentation sur les autres espèces d’ours qui existent sur notre planète. Vers 23h, alors que je suis à terminer le blogue de la journée, nous perdons la connection Internet. Elle ne reviendra que samedi vers 13h15.

The rest of the afternoon is spent visiting the Parks Canada Visitors Center, the Eskimo Museum and shopping in the gift shops of Kelsey Boulevard, Churchill’s main street. During the evening, Rupert (who is the founder of Ursus International) makes a presentation on the other types of bears (black, brown, panda, …). At 11PM, as I am about to finish today’s blog, we loose the Internet connection. It will come back on Saturday around 1h30PM.

4 comments to Lords of the Arctic – Day 4 / Les Seigneurs de l’Arctique – Jour 4

  • Jean Lapointe

    Il n’y avait pas de prisonniers lors de votre visite ?

  • Ti-Rouge

    De plus en plus intégrée à l’environnement de Churchill, Manitoba. Je crois que ces activités et observations vont devenir pour toi des souvenirs à long termes. Salut.

  • Pitro

    Wow! un ours sur le toit, c’est pire que les
    souris dans mon grenier!

    Pour moi, l’ours voulait avoir l’air du bonhomme Michelin….qui se balance au grand vent!

    Le nouveau centre va avoir une construction plus récente et mieux appropriée pour faire face à toutes les intempéries.

    Encore de belles rencontres aujourd’hui. C’est très intéressant de te lire en buvant un bon thé chaud!

    Bonne fin de soirée

  • Salut Jean,

    Effectivement, il y avait 7 prisonniers lors de notre passage mais malheureusement, nous n’avons pas été autorisés à leur rendre visite. J’ai pensé à toi lors de mon tout premier vol en hélicoptère aujourd’hui! Merci et à bientot.

Leave a Reply

You can use these HTML tags

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>